Cet été, j’ai profité de quelques week-ends ensoleillés pour (re)découvrir ma région. C’est donc une petite escapade au Puy-en-Velay (Haute-Loire), en 1 week-end, que je vous propose aujourd’hui : une ville aux multiples facettes, où chacun peut trouver son bonheur, entre nature et culture…

Découvrir les incontournables du quartier cathédrale

Cathédrale Notre-Dame, cloître, baptistère ou encore Hôtel-Dieu…
Le « quartier cathédrale », encore fortifié, date du XIe et du XIIe siècle et regorge de monuments tout aussi grandioses les uns que les autres.
Si l’imposante cathédrale, classée au patrimoine de l’Unesco, est le symbole de la ville (et l’un des départs des chemins de St-Jacques de Compostelle), c’est son cloître qui m’a le plus émerveillée. Un lieu à la fois calme et apaisant, où le soleil joue avec les arcade et les chapiteaux pour faire ressortir les façades polychromes. Un incontournable pour une première visite.

cloitre Puy-en-Velaycathedrale Puy-en-Velaychapiteau cathedrale Puy-en-Velaychemin de St Jacques de Compostelle Puy-en-Velaycloitre Puy-en-Velay

Prendre de la hauteur sur la ville

Ce qui rend le Puy unique, ce sont les différents pitons volcaniques qui s’élèvent au dessus de la ville et sur lesquels ont été érigés différents monuments. Vous avez donc le choix, pour prendre un peu de hauteur, de gravir le rocher St Michel d’Aighuille (et rejoindre la chapelle du même nom), ou le rocher Corneille.
C’est celui-ci que nous avons choisi pour rejoindre la vierge du Puy, une statue de 17m, réalisée en fonte à partir de canons. 17m et une échelle plus tard, on peut même se retrouver dans la couronne de la statue ! La vue n’y est pas beaucoup plus impressionnante qu’au pied de l’édifice, mais l’expérience des escaliers miniatures plutôt sympatique (à oublier pour les personnes sujettes au vertige par contre)

cathedrale Puy-en-Velaypoint de vue vierge Puy-en-Velay
vierge Puy-en-Velay

Flâner dans les ruelles

Une facette a laquelle je m’attendais beaucoup moins en visitant le Puy, c’est l’ambiance « sud » qu’il règne dans la ville. Des façades très colorées, des ruelles ombragées et fleuries…
Un petit air de provence… ou peut-être était-ce seulement parce que le temps était magique durant notre week-end ?!
Dans tous les cas, le centre ville mérite de s’y perdre, pour découvrir, au coin d’un rue, une porte ancienne au charme fou, un dentelier à l’oeuvre qui prendra plaisir à faire découvrir son métier, un pélerin en pause, …

ruelles Puy-en-Velayruelles Puy-en-Velayportes Puy-en-Velaydentelier Puy-en-Velay

Attendre les lumières de la nuit

Le Puy vit aussi la nuit en été, avec le festival « Puy de Lumières ». J’avais déjà profité de cet évènement l’an passé (je vous en parle ici) et j’ai tout autant aimé voir s’animer les batiments emblématiques de la ville une fois le soleil couché. Une fête des lumières à petite échelle, mais qui a l’avantage d’avoir lieu tous les soirs de l’été.
Pour cette année, votre dernière chance d’en profiter, c’est ce week-end (29/30 septembre). Il faudra sinon patienter jusqu’à l’année prochaine pour admirer les 8 monuments éclairés.

puy de lumierespuy de lumieres

Où manger :

Grignoter sur le pouce : Pizzeria Le Golden (9 Rue Saint-Jacques)
Manger local, à prix raisonnable : L’Ecu d’Or (59 Rue Pannessac)

Pour finir, je vous conseillerai juste d’oublier les jolies chaussures à talons et de vous munir d’une bonne paire de baskets pour une journée au Puy. Car si les rues pavées sont magnifiques, elles ne sont pas de tout conforts, et le Puy est aussi faite de marches, de chemins escarpés et pentu bien plus agréables à emprunter avec mes Stan Smith aux pieds (aucun placement produit 🙂 )

Merci les copains, Anaïs, Hélène et Ben, pour ce petit week-end avec en bonus, nuit de bivouac improvisée.

cloitre puy en velay