Si comme moi, vous aimez flâner régulièrement dans Paris, vous avez déjà du vous arrêter devant l’Opéra Garnier, un bâtiment emblématique de la capitale, situé à quelques pas du boulevard Haussmann et ses grands magasins *.
Lors de ma dernière virée parisienne j’ai eu la chance de découvrir aussi l’intérieur de ce monument, qui, croyez moi, vaut le détour.

 

Le palais Garnier

Pour la petite histoire, le palais Garnier – du nom de son constructeur Charles Garnier – est un édifice mythique de Paris, construit de 1861 à 1875, après de nombreux rebondissements liés à des problèmes techniques et politiques. Mais quand on voit le résultat et le travail accompli, 14 ans, cela n’est pas si énorme. Il est d’ailleurs considéré comme l’un des plus beaux théâtres au monde, de par l’audace de son architecture.

Sa façade principale donne le ton et raconte déjà des histoires avant même de pénétrer dans le théâtre. Des sculptures de compositeurs côtoient des représentations d’oeuvres majeures. Tout n’est que détails, et ça n’est rien comparé à ce que l’on découvre à l’intérieur !

opéra garnierfacade principale opéra garnier

Mes coups de coeur : le grand escalier et le salon de la lune

Je ne suis pas une inconditionnelle des fresques, dorures, velours… symboles du luxe de l’époque. Je leur préfère souvent la simplicité et la sobriété. Mais j’ai pourtant été sensible à la beauté de l’Opéra Garnier, qui réunit pourtant toutes ces caractéristiques !
Je ne saurais comment l’expliquer, mais toutes ces dorures, sculptures, tous ces détails se répondent et forme un ensemble hyper harmonieux qui ne bascule pas dans l’excès et lui donnent toute sa splendeur.

J’ai eu un réel coup de coeur pour l’escalier monumental qui s’impose au visiteur dès son entrée. Une nef immense de 30 mètres de haut, un escalier immense tout de marbre et qui pourtant semble léger, de par sa forme en arrondis… Il est juste somptueux et semble donner un ancrage à tout ce qui l’entoure. Sans doute pour cela qu’il n’apparait pas sur mes photos, car j’ai profité de ma montée des marches pour observer tous les détails environnants : rampes en onyx, fresques au plafond et statues torchères en bronze au pied des marches.

Mon deuxième coup de coeur a été le salon de la lune. Sans doute son côté plus sobre et sombre, jouant sur deux teintes, or et argent mariées à un noir profond. Il a provoqué une petite respiration dans ma visite. Ce petit espace tout en arrondi, au ciel étoilé et à l’ambiance si différente des autres pièces m’a complètement séduite.
salon de la lune opéra garniergrand escalier opéra garniersalon de la lune opéra garnier

Le grand foyer : des détails par milliers

Le grand foyer est à l’Opéra Garnier ce qu’est la galerie des glaces au chateau de Versailles. C’est en tout cas l’image que je m’en suis faite car c’est une galerie immense, habillée de miroirs et de dorures. Le plafond peint par Paul Baudry, retrace les grandes étapes de l’histoire de la musique, de la comédie et de la tragédie.

galerie du glacier opéra garniergrand foyer opéra garnier

La salle de spectacle : quand Chagall s’invite à l’opéra

Côté salle de spectacle, c’est là aussi grandiose, avec un parterre de 1 900 fauteuils en velours rouge. C’est sous un lustre de cristal et une toile monumentale de Chagall,  de plus de 220m2, que les chanceux peuvent assister aux opéras. Je n’ai pas eu ce privilège, mais lever la tête pour s’attarder sur les détails de ce plafond peint, c’est déjà un spectacle.
Je vous invite d’ailleurs à découvrir sur google Art & Culture, le détails des panneaux sur une photo HD d’une impressionnante précision, pour zoomer sur la flûte enchantée de Mozart ou le lac des cygnes de Tchaikowsky.

plafond chagall opéra garniersalle de spectacle opéra garnier

opéra garnier parisplafond chagall opéra garnier

En pratique

Le palais Garnier est ouvert tous les jours à la visite (sauf évènementiels)
Pour ceux que la visite traditionnelle rebute, l’opéra propose un escape game, qui permet de l’apprécier sous un autre angle, plus ludique.
www.operadeparis.fr

escape game opéra garnier

L’Opéra Garnier s’ajoute donc à ma liste des incontournables parisiens, que je ne peux que conseiller aux amateurs d’histoire, d’art et de belles choses.

*référence géographique bien plus parlante qu’un nom d’arrondissement, pour les personnes ayant un sens de l’orientation défaillant, comme moi 😉