Chaque année, j’aime profiter du festival de land art Horizons pour me balader dans le Sancy. Avec l’amoureux, nous avons donc mis à profit ce week-end prolongé ensoleillé pour découvrir quelques unes des 10 installations proposées sur le massif.

Distortion Unit // David Pergier // Puy d’Alou

Cette première œuvre que nous avons découverte est une invitation à la contemplation du paysage environnant. Son auteur la définit comme une « machine à vision ». Ce canon, réalisé à partir d’un citerne agricole permet d’observer le panorama de façon interactive puisque l’on peut le déplacer (de gauche à droite et de bas en haut). Chaque point de vue donne vie à de nouveaux reflets dans la structure, comme dans un kaléidoscope. Une installation ludique, esthétique et très sympathique.

horizons sancy 2017horizons sancy 2017horizons sancy 2017

M’étendre dans tes failles // Mathilde Leveau // Grottes de Rajat

C’est sous un soleil de plomb que nous avons rejoint les grottes de Rajat pour découvrir les structures en acier installées dans les failles de la roche. (J’avoue, mes mollets ont senti passer les derniers mètres de la montée). Une installation qui s’intègre parfaitement dans le site, d’autant plus que les filaments commencent à rouiller et prendre la même teinte rouge que la roche qui les entoure. Côté panorama, le point de vue sur le château de Murol est juste exceptionnel.
Info pratique : l’accès aux grottes est assez difficile et très escarpé, prévoyez de bonnes chaussures pour ne pas glisser et pouvoir monter découvrir les 10 sculptures installés sur les différents flans de la roche.

horizons sancy 2017 grottes de rajat horizons sancy 2017 grottes de rajat

Pink borders // Marco Barotti // Col de Croix Morand

Apporter de la couleur aux poteaux qui clôturent le puy de la Tâche : une œuvre qui semble pleine de gaité! Pourtant cette installation nous interroge sur un sujet qui l’est beaucoup moins, l’importance des frontières et les vagues de migrants actuelles. Un contraste saisissant, complété par 500 clochettes noires (plutôt silencieuses) disposées tout au long du sentier.
La balade offre une vue magnifique sur le lac du Guery, que l’on découvre au fur et à mesure de la montée.
Info pratique : les chiens ne sont pas autorisés sur ce puy, car des troupeaux de vaches sont en estive. Hava n’a donc pas trop apprécié cette étape de notre parcours, puisque qu’elle a du nous attendre (sagement ou presque) dans la voiture  🙁

horizons sancy 2017 puy de la tache horizons sancy 2017 puy de la tache

The Wind Cathedral // Mark Nixon // Courbanges, Croix de la Perdue

J’avoue, cette installation m’a un peu déçue : sans doute car l’absence de vent ne permettait pas à ces centaines de manches à air de virevolter pour mettre en valeur leurs couleurs. Car cette cathédrale du vent se veut protectrice face aux forces de la nature lorsqu’elles se déchainent.
Elle est toutefois sympathique et en entrant dans son centre, elle offre des points de vues mouvants sur la chaine des puys, entre 2 éléments colorés.

horizons sancy 2017 courbangeshorizons sancy 2017 courbanges

En bref, un évènement qui tient encore et toujours ses promesses, avec des œuvres atypiques, et des points de vue époustouflants sur le massif du Sancy à découvrir jusqu’à fin septembre.
Une raison supplémentaire d’apprécier de vivre dans une région magnifique, au plus proche de cette nature grandiose et l’occasion de revenir avec des couleurs pleins les yeux (et la peau pour l’amoureux qui a pris quelques coups de soleil 😉 )

Vous avez aussi eu l’occasion de découvrir ce festival ? Des coups de cœur pour cette édition 2017 ?

précédentes éditions : horizons 2016horizons 2015
+ infos : www.horizons-sancy.com