Tous les 2 ans, le FITE (festival international des textiles extraordinaires) s’invite à Clermont le temps d’une semaine pour nous questionner sur les grands enjeux de notre quotidien par le textile. L’exposition Déviations au musée Bargoin s’inscrit dans cette 4° édition, avec près de 80 œuvres des 4 coins du monde et un projet magnifique nommé Corail / Artefact.

On associe facilement le textile aux vêtements que l’on porte, par leur aspect esthétique ou pratique. Mais cette exposition « Déviations » va plus loin en y associant aussi des codes sociologiques, historiques ou encore environnementaux. La question de la norme, du genre, du métissage…

Des déviations pour casser les codes

L’exposition présente donc différentes déviations par le textile, avec par exemple les masques africains de l’artiste Damselfrau, qui jouent avec le visible et l’invisible à partir d’objets chinés.
Des œuvres d’arts qui offrent un espace d’anonymat ou de nouvelle identité à qui veut bien les porter.

Expo déviations musée bargoin

En cheminant dans l’expo on découvre aussi les « sapeurs », adeptes du mouvement de la SAPE : Société des Ambianceurs et Personnes Elégantes.
L’expression « être sapé » viendrait-elle de cette mode vestimentaire congolaise apparue au 19e ?
En tout cas, ils ont l’art d’associer couleurs et détails pour des tenues (pas toujours discrètes) mais toujours élégantes !

Sape , musée bargoin Clermont

On retrouve aussi des portraits rebelles réalisés par de jeunes écoliers mexicains, des vêtements pleins de revendications ou de jolis tricots plutôt coquins pour amoureux…
Je ne dévoile pas tout, et vous laisserai le soin de découvrir toutes ces déviations organisées autour de 4 axes : transgression, circulation, carambolage et transcendance.

Détail expo déviation musée bargoin Expo déviations musée bargoin gîte 2018

Corail / Artefact, pour sauver le corail

Mon plus gros coup de cœur dans cette exposition va à la dentelle !!
Tout d’abord à l’espace dédié aux 150 ans d’histoire de la dentelle du Puy-en-Velay ; mais plus encore au magnifique projet Corail / Artefact.
Un projet né de la rencontre entre un artiste Jérémy Gobé, et la société Fontanille, fabriquant de dentelle mécanique en Haute-Loire.
Leur projet, aussi poétique que technologique, a permis de créer un support pour les coraux, qui disparaissent aujourd’hui peu à peu, n’arrivant plus à se fixer. Partis du motif du « point d’esprit » caractéristique de la dentelle du Puy, le support créé est à la fois souple et aéré et ressemble étrangement à la cellule de corail. Testé par les laboratoires du CNRS, il semblerait que la solution soit viable. Une dentelle auvergnate pour sauver les barrières de corail, cela serait une belle image de l’alliance des savoirs-faire de l’homme et de la nature !!

Et si vous vous demandiez pourquoi ces grands voiles sur la façade du musée Bargoin durant cette semaine du FITE, approchez vous du bâtiment et vous pourrez découvrir que c’est en fait cette fameuse dentelle pour corail 🙂

Dentelle puy en veloursCorail artefact dentelle

Vous l’aurez compris, Déviations est donc une exposition qui bouleverse les codes de la « normalité » des textiles pour leur donner un usage autre ou pour nous questionner sur les dérives de notre société.

La mise en scène est juste superbe, à la fois discrète et léchée. Je ne peux donc que vous conseiller d’y faire un tour !!!

Musée Bargoin . 45 rue Ballainvilliers 63000 Clermont-Fd