Escapade citadinePays de la Loire

Ma rencontre avec un pachyderme de luxe

Je reviens aujourd’hui sur mon séjour nantais pour vous présenter mon coup de coeur : l’éléphant. L’éléphant, aujourd’hui un symbole pour la ville, “habite” sur l’île de Nantes, site des anciens chantiers navals. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre avant de le voir, ne connaissant ni sa taille, ni son intérêt…

machines de l'île de Nantes

elephant1

L’ÉLÉPHANT

Mais dès l’arrivée sur l’île, j’en suis tombée amoureuse : imaginez, une machine de 12 mètres de haut, 8 mètres de large, 21 mètres de long, de près de plus de 48 tonnes, mélange de bois et d’acier, se déplaçant tranquillement sur les bords de Loire. C’est juste exceptionnel. Il semble sorti de l’univers de Jules Vernes, et réalisé depuis des croquis de De Vinci.

Je me suis retrouvée comme une enfant plongée dans un monde imaginaire, m’approchant au maximum de l’animal, pour ensuite le fuir quand ce coquin jetait de l’eau depuis sa grande trompe. Et personne n’était indifférent à ce majestueux pachyderme au regard de braise : petits et grands, nous le suivions tous durant sa promenade, les plus chanceux étant à son bord.

elephant de nantes

LE CAROUSSEL DES MONDES MARINS

Et pour continuer ce retour en enfance, un petit tour dans le caroussel des mondes marins, dont les créatures sont elles aussi, sur le même principe, un savoureux mélange de bois sculpté et de métal.
C’est un véritable aquarium mécanique, de plus de 25 mètres de haut, divisé en 3 étages : les fonds marins, les abysses et la surface. J’ai pour ma part, fait un tour dans les abysses, après une longue hésitation!

caroussel des mondes marins

chut lamachine.frCes machines fantastiques ont été créées par François Delarozière et Pierre Orefice, créateurs également des machines de Royal de Luxe (comme la petite géante).

Et comme je ne peux pas vous dévoiler les machines en constructions que j’ai pu observer dans leurs ateliers, je vous donne quand même 2 dates importantes :
– en juin 2014, la petite géante reviendra dans les rues de Nantes pour un nouveau spectacle
– et en 2019, l’apparition d’un arbre surplombant la Loire, sur lesquels des hérons transporteront petits et grands à plus de 45 mètres de haut. Une branche prototype donne déjà aujourd’hui un aperçu du projet, mais il y en aura 22 autres au final !

Un passage obligé, selon moi, pour tout voyage à Nantes ! Et j’en profite pour remercier Anaëlle, Béatrice et Claire, qui ont partagé avec moi ce voyage dans un monde imaginaire.

Me laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *