Après avoir accueilli, l’an dernier, les “Autoportraits du musée d’Orsay”, le MARQ reçoit jusqu’au 3 septembre, près de 60 toiles du musée des beaux-arts de Besançon (actuellement fermé pour travaux). L’exposition, nommée “De David à Courbet” nous amène dans la première moitié du XIXe siècle, pour découvrir la diversité de la peinture française à cette époque.

Cette exposition donne à voir des grands noms de la peinture : David, Ingres, Géricault, Courbet. L’expo mèle donc néoclassicisme, réalisme ou romantisme.
Mais le cheminement ne se concentre pas sur ces styles, mais se fait par genre. J’ai beaucoup aimé les espaces ainsi dédiés aux scènes historiques, aux paysages et aux portraits. Des esquisses et tableaux non terminés permettent aussi de percer les méthodes de travail des peintres.

Mes gros coups de cœur vont au Portrait d’homme en oriental, de Géricault et à l’énigmatique Voyante de Courbet.
Pour la première fois, j’ai aussi pu découvrir des tableaux de Goya et son univers si particulier avec 2 tableaux de cannibales exposés. C’est une première pour le MARQ de recevoir les œuvres de ce peintre, considéré comme l’un des plus grand artistes de ce siècle ! J’avoue que son univers est, par contre, un peu trop particulier pour moi lol

Une exposition qui mérite une visite pour découvrir ou redécouvrir de grands noms de la peinture, dans une scénographie très agréable et aérée (que j’ai préféré à celle d’Autoportraits de l’an passé).

exposition de David à Courbet, Gericaultexposition de David à Courbet, courbetexposition de David à Courbet

Infos pratiques :
MARQ – Musée d’art Roger-Quilliot
Place Louis-Deteix – 63100 CLERMONT-FERRAND