Cet été je découvrais le Périgord lors d’une courte escapade de 4 jours entre nature et culture. Un coup de coeur pour un territoire à seulement 2,5 heures de Clermont, et une envie de le parcourir à nouveau… Chose faite en ce début octobre, le temps d’un week-end à la découverte, cette fois ci, de son passé préhistorique.

Lascaux 4

Comment mieux se plonger dans la préhistoire qu’en visitant la grotte de Lascaux, le plus emblématique des joyaux de l’art pariétal, classé à l’Unesco ? Un voyage dans le temps, et une scénographie juste magique. Lascaux 4 c’est à la fois la reconstitution complète de la grotte originale -fermée au public depuis 1963- et un espace musée high-tech pour approfondir ses connaissance.

(Petite parenthèse historique : La grotte originale a été découverte en 1940 par Marcel Ravidat et ses amis, 4 adolescents alors à la recherche de leur chien perdu. Cette Chapelle Sixtine de l’art pariétal -comme elle est souvent surnommée- a alors attiré des milliers de visiteurs jusque dans les années soixante, où elle a été fermée au public, pour des raisons de conservation. En 1983, une première reproduction de la grotte est ouverte, présentant principalement les peintures rupestres, c’est Lascaux II. Depuis 2016, une nouvelle reproduction de la grotte est accessible, représentation de la grotte originale dans son intégralité. Les technologies actuelles ont permis une reproduction à l’identique avec une modélisation au 15ème de millimètres. Plus de 250 millions de points ont permis de recréer parfaitement les volumes de la grotte originale , à Lascaux IV. Entre ces 2 périodes, Lascaux III, exposition itinérante, a voyagé à travers le monde pour faire découvrir ce Versailles de l’art pariétal.)

Notre première étape a donc été la visite guidée de la grotte, accompagné d’un guide. Pénombre, température ambiante plutôt basse et sons assourdis… tout est réuni pour nous faire oublier qu’il ne s’agit pas de la grotte peinte et gravée par nos ancêtres. Appareils photos et portables sont à oublier dans cet espace, pour profiter de cette immersion et revenir 17 000 ans en arrière pour imaginer les peintres de l’époque. Un moment très particulier qui interroge sur ces dessins, leur signification, l’utilité de cette grotte à l’époque, les conditions de vie… Des questions qui restent encore en suspend pour la plupart, mais c’est aussi cela qui rend la visite un peu magique et si personnelle.
La seconde partie de la visite se fait en autonomie, avec une tablette connectée pour guide. L’atelier de Lascaux permet d’analyser certains détails des peintures et gravures, de s’essayer à l’art pariétal, tandis que le théâtre replonge entre histoire et historiens, du 19e siècle à aujourd’hui, en passant bien sûr par la découverte de Lascaux I.

Et en tant qu’amatrice d’architectures atypiques, je ne pouvais qu’être séduite par ce bâtiment à la fois immense, puissant et tellement intégré dans son environnement, comme niché au bas de la colline. Il joue sur l’intérieur et l’extérieur, les failles, les couches sédimentaires… enfin, comme pour les peintures, chacun peut imaginer ce qu’il veut dans la symbolique des tracés.

lascaux 4lascaux 4 lascaux 4

Infos pratiques :
– Il faut compter 3 à 4 heures de visite pour bien profiter des différents espaces.
– Prévoyez une petite laine pour la visite de la grotte (contrairement à l’époque, les flammes des lampes à graisse ne vous réchaufferont pas 😉 )
Lascaux IV Centre International de l’art Pariétal – 24290 Montignac –  www.lascaux.fr

__________

Où manger :
Le café Lascaux, accolé au musée, propose une formule du jour avec des produits frais et régionaux. Des snacks sont également proposés pour les budgets les plus serrés.

lascaux 4 . pigmentslascaux 4 lascaux 4 . architecturelascaux 4 .

 

Parc du Thot

Deuxième étape de notre périple, le parc animalier du Thot, pour comprendre la préhistoire à travers le lien entre l’homme et l’animal. Les loups, cerfs, aurochs et même des bisons que l’on côtoient encore aujourd’hui étaient déjà présents dans la préhistoire. Mais on y fait aussi renaître des mammouths, mégacéros ou ours des cavernes grâce à la réalité augmentée.
Nous n’avons malheureusement pas eu le temps de les tester, mais le parc propose de nombreux ateliers : fabrication d’objets en cuir, ou de bijoux préhistoriques, tir au propulseur (l’arme de l’époque), initiation à l’art parietal… et j’avoue que ça m’aurait bien tenté.
Un parc qui séduira les familles et les petits de tout âge, amoureux des animaux. Je donnerais une mention spéciale à l’animation autour des loups, qui permet, en 30minutes environ de comprendre leur hiérarchie, leur pratique et leur mode de vie.
Récap’ en images de ces rencontres animalières !

parc du thot parc du thot animaux parc du thot bisonparc du thot parc du thot animaux

Infos pratiques :
– Comptez 2 à 3h de visite.
– Privilégiez des chaussures plates pour déambuler facilement dans le parc.
Parc du Thot – 24290 Thonac – www.parc-thot.fr

__________

Où manger :
L’Auberge du Peyrol, Chez Janine – Sergeac
Une adresse authentique, où l’on se sent comme à la maison. Saveurs et produits du terroir, quantités gargantuesques et un confit de canard parfait !!
restaurant chez jeanine

Où dormir :
Le Clos des Songes – Place de l’Eglise 24290 St-Léon-Sur-Vézère
Une sublime chambre d’hôte, dans le village classé de Saint Léon . Je vous la présenterai dans un article complet, car j’ai été complètement séduite par le cadre du lieu.
chambre d'hote le clos des songes

_________

Grotte du Grand Roc et abri de Laugerie Basse

Après un petit déjeuner copieux au Clos des songes, direction la vallée de la Vézère pour découvrir 2 sites classés Unesco : la grotte du Grand Roc et les abris préhistoriques de Laugerie Basse. Côte à côte, ces deux sites, à flanc de falaise, permettent de découvrir des merveilles naturelles et le travail des hommes au cours des siècles.

Côté grotte du Grand Roc, on ne sait plus ou donner de la tête face à la diversité de cristallisations. Les stalactites et stalagmites sont complétées par des excentriques ! C’est la première fois que j’observais des formes minérales qui, comme leur nom l’indique, partent en tous sens. Une visite guidée permet de découvrir les spécificités de la grotte, de visualiser des réinterprétations de tableaux ou sculptures célèbres (dans les photos ci-dessous se cache une vierge à l’enfant), ou encore de se focaliser sur certains cristaux vraiment emblématiques, comme les rhomboèdres, à la forme pyramidale toute particulière. La visite vous fera aussi forcément gouter au “cave kiss”, le doux nom donné aux gouttes d’eau glacée qui tombent (bien trop souvent dans le cou).

Infos pratiques :
– La visite guidée dure un peu moins d’1h
– Prévoyez un vêtement chaud en cas de visite estivale. La grotte est toujours à la même température, mais à 16° seulement.
Grotte du Grand Roc – 24620 Eyzies-de-Tayac – www.grotte-grand-roc.fr

grotte du grand roc grotte du grand rocgrotte du grand roc

Côté Laugerie Basse, c’est à la découverte des habitations préhistoriques que l’on part, il y a 15 000 ans. S’il est difficile d’imaginer à première vue, comment ces flancs de falaises pouvaient abriter nos ancêtres, une fois la tablette en main, on remonte le temps grâce à la réalité augmentée. Une visite ludique qui plaira forcément aux enfants ! Pour ma part, j’ai été plus impressionnée par la coupe stratigraphique de la roche, qui dévoile les périodes de présence humaine et permet de comprendre le travail des archéologues. Le site est d’ailleurs encore aujourd’hui un lieu d’étude pour les préhistoriens ; et de nombreux objets découverts à la Laugerie Basse sont exposés partout dans le monde.

Infos pratiques :
– La visite se fait en autonomie avec la tablette
– Privilégiez un jour de beau temps, car la visite est en extérieur principalement
Abris de Laugerie Basse – 24620 Eyzies-de-Tayac – www.abris-laugerie-basse.fr

abris de laugerie basse abris de laugerie basseabris de laugerie basseabris de laugerie basseabris de laugerie basse

__________

Où manger :
Le Bistro des Glycines, Hôtel Restaurant – 24620 Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil
Un bib gourmand qui tient ses promesses. Tout est là pour régaler les papilles aussi bien que les yeux. Une décoration soignée, une cuisine visible depuis la salle et des saveurs et du raffinement dans l’assiette.  Je vous en parlerai plus en détail dans un prochain article 😉
restaurant bistro des glycines

 

Le point d’orgue de ce week-end a bien évidemment été Lascaux IV, un lieu adapté à tous, petits comme grands. Mais je dois avouer que relier cette découverte de l’art pariétal à la recherche archéologique à la Laugerie Basse, ou aux animaux de l’époque, que l’on peut encore côtoyer aujourd’hui, donnent encore une autre dimension, plus humaine encore, à ce patrimoine historique.

Un week-end en collaboration avec Semitour-Périgord. J’en profite pour leur adresser mes remerciements pour ces découvertes et précise cet article est un retour personnel sans aucune obligation de leur part.